En prendre plein les yeux à Angkor Thom (et surtout au Bayon) – Cambodge

angkor thom et le bayon cambodge

On a tendance à l’oublier, mais visiter les temples d’Angkor, ce n’est pas se contenter d’Angkor Wat. Et heureusement.

Notre première journée, on la passe à Angkor Thom. On y découvre le Bayon, l’un de nos coups de cœur du séjour, et les autres temples et portes disséminés un peu partout sur ce vaste carré.

angkor thom cambodge

Les routes jusqu’à Angkor Park sont droites, larges, et le Cambodgien adopte une conduite plutôt calme. Donc étonnamment, ce n’est pas trop le bronx aux croisements, contrairement à d’autres pays d’Asie du sud comme le Vietnam (lire notre récit de voyage : Que voir au Vietnam en une semaine).

angkor thom et le bayon cambodge singes en liberté

S’il y a une chose à savoir en allant voir les temples d’Angkor, c’est que les singes en liberté ne sont pas farouches. Ils viennent au bord des routes sans problème. Les guides de voyage mettent en garde sur leur possible agressivité. Dans le doute, mieux vaut donc ne pas trop s’approcher.

Le Bayon, l’un de nos coups de cœur

Une fois la porte sud d’Angkor Thom passée, on gare le scoot et c’est sous un soleil de plomb qu’on commence la visite du Bayon.

Le Bayon est un édifice impressionnant, construit sur trois étages, avec des coursives. Chaque étage a été construit l’un après l’autre.

angkor thom et le bayon cambodge

Du coup, cela donne lieu à bon nombre d’incohérences architecturales spectaculaires. Par exemple, des murs avec des bas-reliefs superbes se retrouvent à un mètre d’un autre mur, ce qui rend le tout parfaitement invisible. Et c’est bien dommage.

angkor thom et le bayon cambodge bas reliefs

Le Bayon est constitué de milliers de bas-reliefs, tous aussi uniques les uns que les autres. Mais notre vrai coup de cœur, ce sont les gros visages sur les étages supérieurs.

angkor thom et le bayon cambodge bas reliefs monumentaux

On dit que quel que soit l’endroit où on se trouve, il y a au moins un visage qui nous regarde avec son petit sourire. C’est troublant et carrément joli, car ces visages sont monumentaux.

angkor thom et le bayon cambodge visages
angkor thom et le bayon cambodge gros plan visage

On se croirait dans un dessin animé, avec de gros visages dodus qui te fixent. (Vous ne trouvez pas qu’ils ont des airs de Grand-mère Feuillage dans Pocahontas ?!)

Bref, le tout mis bout à bout rend l’endroit très photogénique.

Angkor Thom, le Baphuon et les autres temples

Le Baphuon se caractérise par ses escaliers très raides. Il culmine à 48 mètres. Honnêtement, ce n’était pas le plus fou. Côté ouest, le bouddha couché vaut néanmoins le coup d’œil.

angkor thom et le bayon cambodge baphuon
angkor thom et le bayon cambodge baphuon bouddha couché

Après le repas, on s’attaque au reste des temples et vestiges disséminés dans Angkor Thom.

On commence par le roi lépreux et la terrasse des éléphants. Encore de jolis bas-reliefs dans le petit labyrinthe, et il faut s’imaginer à l’époque les défilés sur cette « avenue » pour se rendre compte de la grandeur.

On a contourné Phimeanakas, car des fouilles étaient en cours.

circuit angkor thom et le bayon

Quant à Preah Palilay, situé un peu plus loin dans la « jungle », c’était un super moment. Personne dans les environs, un léger courant d’air = top ! Ce temple est un peu plus nature, moins aménagé pour les touristes. Du coup la nature reprend ses droits, avec des arbres racines qui poussent SUR le temple.

angkor thom et le bayon cambodge preah palilay

Ce qui nous frappe, c’est la sonnerie en continu. Un mix d’alarme incendie et d’ultrasons, je vous laisse imaginer. Pas très agréable à force, et surtout dommage car le lieu est plutôt calme. Mais c’est sans doute nécessaire pour éloigner les singes.

angkor thom et le bayon cambodge

On reprend ensuite le scooter jusqu’à Victory gate (porte est) puis Kmoch gate, la porte cachée que l’on voit dans le film Tomb Raider.

victory gate et khmoch gate tomb raider angkor thom
angkor thom et le bayon cambodge kmoch gate tomb raider

On termine cette journée par le coucher de soleil depuis Phnom Bakeng, évoqué dans le premier article de notre séjour au Cambodge.

À très vite pour la partie 3 ! 😉

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

4 Responses

  1. C’est fabuleux, on est dans un autre monde là.
    Vous nous donnez trop l’envie d’ aller voir toutes ces merveilles , témoignages du passé.
    Merci. Les photos sont superbes.
    Gros Bisous.

  2. C’est spectaculaire, ce qui est surtout incroyable c’est la précision du taillage des pierres. Reste à savoir aussi si le temps va avoir raison de ses monuments historiques. Ils ont survécu à de nombreuses civilisations, donc de nombreuses années. Mais jusqu’à quand ? La génération future n’aura plus l’occasion de découvrir ses vestiges du passé malheureusement.

    • Exactement Honorine, c’était vraiment fou cet endroit. Et on se considère chanceux d’avoir pu le voir, car effectivement le tourisme de masse en Asie du Sud est très nuisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)