S’évader une journée au village flottant de Kampong Phluk au Cambodge

village-flottant-kompong-pluk-cambodge

Pour couper un peu des visites de temples (voir Angkor Thom et Ta Phrom), on a voulu s’évader une journée, direction Kampong Phluk, l’un des villages flottants du Tonle Sap.

Volontairement, on a choisi un village plus éloigné, excentré, pour avoir moins de monde.

Question : comment se rendre à ce village flottant ?

On ne va pas se mentir, le scooter est quand même plus pratique que le tuktuk. On préfère être autonomes et prendre notre temps.

Après un rapide passage à la pompe à essence, c’est parti. On passe dans des endroits typiques, c’est le moins qu’on puisse dire.

banlieue précaire de siem reap

Partout, on voit des cabanes en tôle, beaucoup plus de déchets qu’à Siem Reap (en centre-ville), tout est moins bien « entretenu ». Et de la poussière, énormément de poussière, soulevée par le passage des motos et voitures en permanence.

On s’est retrouvés sur une grande ligne droite avec des champs vides, quelques vaches et un peu d’agriculture. Mais sinon, de la terre rouge/ocre à perte de vue.

de la terre ocre à perte de vue et des rizières sur la route du village flottant

On a rejoint la grande route qui part vers l’est. Là encore, pas grand-chose à voir, si ce n’est des cabanes précaires et quelques marchands.

De la grande route, on a vu qu’on passait devant les temples de Roluos et le Bakong grâce à la carte, mais ils sont invisibles depuis la route.

trajet du centre de siem reap jusqu'au village flottant de kampong phluk

On a ensuite entamé les 14 kilomètres qui séparent la route du village. On a retrouvé la terre rouge et on s’est un peu plus enfoncés dans la précarité. Les maisons ont chacune un abri avec 2-3 vaches, des chiens errants, des poules. Pour les plus riches, le 4×4 et autres engins à moteur sont de rigueur, garés sous les pilotis.

les vaches dans le jardin des habitants à proximité du village flottant
des maisons plus riches construites sur pilotis à proximité du village flottant

Monter à bord d’un bateau traditionnel

Arrive le début de la promenade en bateau. Le départ est plus ou moins avancé sur le bras d’eau selon qu’on est en saison sèche ou en saison des pluies.

Il est possible d’acheter les billets d’entrée directement au « port » de départ (20 USD par personne).

On avait vu juste. Il y avait une telle affluence qu’on a eu droit à un bateau pour nous tous seuls.

Yesss !

notre capitaine en route vers le village flottant de kompong pluk

Notre capitaine nous a emmenés le long du canal, puis au bout de 5-10 minutes, on est arrivés au fameux village « flottant » de Kampong Phluk.

Ce sont en fait des maisons/cabanes sur des pilotis de 6 mètres de haut, faites de tôle et de bois.

maisons sur pilotis du village flottant de kompong phluk

On voit des pêcheurs qui préparent leur bateau, d’autres qui reviennent du lac et démêlent les filets.

Sur le chemin, un petit serpentin qui rejoint le lac Tonlé, on voit des bateaux multicolores qui nous rappellent ceux du village Marsaxlokk à Malte (en moins majestueux), un temple, une église, une école… et voilà que cela nous mène dans une sorte de marécage, la mangrove.

maisons du village flottant et bateaux colorés

Faire un petit tour dans la mangrove du Tonle Sap

Là nous attendent des petites pirogues, manœuvrées à la rame par des femmes locales. On est légèrement poussés à embarquer pour un tour au milieu de la mangrove (5 USD par personne !).

balade dans la mangrove près du village flottant

Finalement, c’est paisible, il n’y a pas de bruit, on se laisse bercer volontiers par le cliquetis de l’eau, abrités par les arbres qui laissent à peine apparaitre les rayons du soleil brûlant.

Sur le chemin, on se dit secrètement qu’un gros poisson, un serpent ou même un crocodile peut surgir à tout moment – le lieu serait le cadre parfait pour un film d’aventures que mon papy affectionne tant.

la mangrove près du village flottant de kompong phluk

Le tour dure une dizaine de minutes et nous mène au beau milieu du lac.

Arrivés à bord du resto flottant – toujours poussés à la consommation, on y découvre des animaux sauvages tels que des crocodiles monstrueux, des serpents, des tortues… on a une vue panoramique sur le lac, à perte de vue.

des crocodiles monstrueux au milieu du lac tonlé

Après une petite pause, nous faisons le trajet inverse pour rentrer au port avec notre capitaine, à bord du bateau.

On récupère notre scooter et, toujours aussi seuls au monde, on entame le trajet retour vers Siem Reap (environ 25-30 kilomètres).

Ainsi s’achève notre journée au village flottant de Kampong Phluk.

route en terre pour arriver au point de départ du tour pour aller au village flottant

Ce soir-là, Guilhem testera le célèbre cocktail créé par Angelina Jolie lors d’un de ses séjours au Cambodge. Une déception monumentale !

On file se coucher de bonne heure car le lendemain, on se lève tôt pour aller voir le lever de soleil sur Angkor Wat.

À suivre…

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)