On a vu le soleil se lever sur Angkor Wat au Cambodge (et c’était magique)

bakan angkor wat cambodge

4h45 : le réveil sonne. 5h : départ pour Angkor Wat. Quoi ? Si tôt ?! Oui, c’est le prix à payer pour assister à ce genre de spectacle.

On enfourche le scooter loué la veille, et on part comme des voleurs dans cette nuit humide. Le but ? Voir le lever de soleil sur le plus célèbre et le plus majestueux des temples d’Angkor.

Il fait froid sur le scooter et pendant tout le trajet on espère que cela en vaut la peine.

On passe le check tickets et quand on arrive aux abords du temple, on se rend compte que nous ne sommes pas seuls.

D’où voir le lever de soleil ?

Deux choses nous frappent : l’absence totale d’éclairage et la frénésie/les bouchons à 5h30 du matin, formés par les vans, les tuktuks et autres véhicules à l’entrée.

Ils larguent des touristes par dizaines, qui avancent en rythme vers le temple, tels une horde de zombies. Dans la nuit noire, on distingue seulement la torche des téléphones.

On n’en est pas très fiers, mais on fait partie de ces personnes.

D’après notre guide papier, il vaut mieux préférer l’est pour éviter la foule, mais ladite foule est littéralement par-tout.

On est donc entrés par l’entrée principale, et en se laissant porter par le flot de personnes, c’était très bien. Puis on s’est dirigés vers le côté nord-ouest, sur les marches de l’une des bibliothèques extérieures.

Evidemment, les « meilleures » places sont déjà prises, mais on ne se débrouille pas trop mal.

5h45.

On est installés et le ciel noir commence à s’éclaircir légèrement. Les couleurs sont magiques. Cela passe du noir au mauve, puis dégradé rosé, puis orangé, et enfin le ciel devient bleu.

Avec l’ombre des tours emblématiques d’Angkor Wat au premier plan, c’est vraiment un spectacle grandiose.

Voyez plutôt. #nofilter

lever de soleil sur angkor wat au cambodge
lever de soleil sur angkor wat

On n’a pas attendu de voir la boule de feu scintiller au-dessus du temple. On a préféré visiter l’intérieur pendant qu’il n’y avait pas trop de monde.

C’était agréable et la lumière orangée qui tape sur les tours du Bakan est super jolie.

Visiter Angkor Wat : par où commencer ?

Il faut un minimum d’organisation. Sinon on se laisse facilement perdre dans les couloirs.

Pour notre part, on a un peu trainé devant pour faire quelques photos, puis on est montés au deuxième niveau (il n’y avait pas grand monde).

intérieur du temple angkor wat

On n’avait pas prévu d’accéder au Bakan (le plus haut sanctuaire du temple, car il faut un ticket spécifique et il faut y monter à un horaire bien défini). L’accès est restreint à quelques centaines de personnes par jour, pour éviter les dégradations. Quoi qu’il en soit, on a vu qu’à compter de cette année, le Bakan n’est plus accessible.

le bakan, plus haut sanctuaire d'angkor vat au cambodge

Puis on est redescendus au premier niveau, où il faut prendre le temps de parcourir toutes les coursives, avec un décryptage en règle des histoires racontées sur les murs grâce aux bas-reliefs.

bas reliefs sur les murs du temple angkor vat
galerie de bas reliefs monumentaux à angkor wat

Sortir un peu à l’est, près de la porte de l’éléphant, où l’on découvre sa structure particulière pour une raison assez cocasse.

On ne va pas vous spoiler mais la réponse est dans l’intitulé…

porte de l'éléphant à l'est du temple d'angkor vat

Puis, on a longé le mur d’enceinte pour voir les bibliothèques.

Ensuite, on s’est rendus à la porte ouest, pour terminer par la tour sud et voir la statue de Vishnu haute de 3 mètres.

En chemin, on a profité du parc d’Angkor Wat et des singes en liberté qui font leur vie aux côtés des milliers de personnes qui déambulent dans les allées.

on admire le parc d'angkor vat au matin
un moine qui se promène dans le parc en passant devant un singe tranquille

Honnêtement, le spectacle offert par le lever de soleil sur les tours d’Angkor Wat vaut le détour.

Cela dit, c’est loin d’être notre temple préféré parmi ceux qu’on a pu visiter. Beaucoup trop de monde.

Il n’y a qu’une trentaine d’années que Siem Reap et les temples d’Angkor sont devenus une attraction touristique mondiale. Et les effets du tourisme de masse commencent déjà à se faire sentir…

Notre séjour de 4 jours à Siem Reap s’achève là, avant de prendre un dernier tuktuk pour nous emmener à l’aéroport (20-30 minutes de trajet).

Un vol Siem Reap-Shanghai dans la nuit du 23 au 24 décembre, et nous voilà pile à l’heure pour un bon repas de réveillon de Noël.

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)