Que voir au Vietnam en une semaine ?

que faire au vietnam en une semaine

Pour le nouvel an lunaire 2019, on a décidé de passer une semaine au Vietnam. On a d’abord atterri à Hanoi pour y passer quelques jours, puis on a rejoint des amis à Danang pour partager un bout de leur tour du monde. Enfin, on a terminé le périple à Hoi An.

Le Vietnam regorge de paysages variés, c’est un pays à l’histoire torturée et à la culture riche. Une semaine ne suffit pas pour tout voir. Loin de là. Voici un récit de notre expérience et ce qu’on a vu au Vietnam en une semaine.

Visiter Hanoi à pied (1 jour et demi)

Le centre de Hanoi, pour faire simple, c’est un brouhaha permanent, très pollué, avec des scooters (thermiques) omniprésents. Même quand les rues sont censées être piétonnes, il y a des scooters partout partout partout. Ce qui rend la circulation très difficile. On se retrouve le plus souvent à marcher dans le caniveau au bord de la route, car les trottoirs sont inaccessibles.

Comme dans d’autres pays d’Asie du sud-est, nombreux sont les petits commerces, les petites gargotes qui installent des « terrasses » aménagées sur le trottoir, et où les gens s’assoient sur des mini tabourets.

hanoi vietnam centre ville encombré
Le centre ville encombré de Hanoi

Les maisons tubes

Les maisons ont une forme spécifique, elles sont édifiées en hauteur et très étroites. On les appelle les « maisons-tubes ». Pourquoi ? Parce que le prix au m² est très cher, du coup il vaut mieux acheter une petite surface et empiler les étages.

Toute la famille peut ainsi vivre dans la même maison, avec les plus jeunes en haut et les plus vieux en bas (voir ce documentaire sur les maisons tubes d’Hanoi).

La rue du train

L’une des curiosités de la ville, c’est le train qui passe deux fois par jour dans une ruelle de 4-5 mètres de large à peine. Les boutiques sont spécialement aménagées pour pouvoir se plier rapidement lors du passage du train. Nous sommes arrivés un peu trop tard pour voir le spectacle, mais il parait que c’est plutôt impressionnant.

hanoi vietnam rue du train
La rue du train à Hanoi

Le cha ca, spécialité de Hanoi

Une petite faim ? La spécialité à Hanoi est le « cha ca », un poisson mariné grillé, accompagné de vermicelles de riz, de cacahuètes, de sauce nuoc mam et d’herbes aromatiques. Le tout abreuvé d’une bière locale, of course. Délicieux.

On a aussi mangé du poulet à la citronnelle, un poisson sauce aigre douce et des aubergines à la braise dans un pot en terre cuite.

Le cha ca, l’une des spécialités culinaires de Hanoi

L’Histoire à Hanoi

Venir à Hanoi, c’est aussi un rendez-vous avec l’Histoire. La vieille ville abrite des trésors tels que le pont Doumer, le mur en faïence long de plusieurs kilomètres, le quartier des 36 corporations, les rues dédiées à des ateliers (qui ne le sont plus vraiment)…

On retrouve plusieurs ruelles entières avec des petits commerces identiques (échelles en bambou, couvreurs de selles de scooters…).

Il y a énormément d’endroits historiques ou culturels, parfois des restos, où les indications sont en français, vestige de l’époque coloniale. Aujourd’hui, les Vietnamiens parlent plutôt bien anglais à Hanoi. Il est facilement de comprendre et se faire comprendre.

La ville regorge de petits temples, paisibles et tellement différents de ceux qu’on a l’habitude de voir en Chine par exemple. Ici, les temples ne sont pas bouddhistes, du coup il y a des chevaux à la place de Bouddha.

Faire une croisière sur la baie d’Halong (2 jours)

Comment se rendre à la baie d’Halong depuis Hanoi ? En minibus. Et cela dure 4 heures. Mais cela aurait été un peu bête d’être à Hanoi et de ne pas en profiter.

Pour cette excursion, on a opté pour une formule 2 jours et 1 nuit à bord d’un bateau (V’Spirit Cruises). À noter que les 8 heures aller/retour de minibus sont incluses dans les 2 jours. Donc réellement, on ne reste qu’un jour et une nuit dans la baie.

Le tour que l’on a choisi passe par la grotte des surprises, appelée ainsi parce qu’en se baladant, les stalactiques et stalagmites prennent la forme d’animaux ou d’objets. C’est assez surprenant, mais les Vietnamiens ont une sacrée imagination.

halong bay vietnam grotte des surprises
La grotte des surprises dans la baie d’Halong

Puis on a fait un stop à Titop island, où l’on a pu grimper en haut d’un des pitons rocheux pour profiter d’une vue panoramique sur la baie. Les 400 marches abruptes pour arriver au sommet valent carrément le coup. Un moment magique. Voyez plutôt.

baie d'halong vietnam vue panoramique
Vue panoramique de la baie d’Halong depuis Titop island
baie d'halong coucher de soleil
Coucher de soleil sur la baie d’Halong

Et on est retournés sur le bateau pour y passer la soirée et la nuit.

Excursion kayak dans la baie

Le lendemain, Guilhem s’est adonné à une petite séance de tai chi sur le pont supérieur du bateau dès 6h30.

On est ensuite partis pour une excursion kayak dans une baie très calme – mais aussi très polluée. Pour tout dire, cela a un peu gâché le moment, car le cadre était magnifique. On se serait crus dans un film d’aventures, avec les bruits de jungle quand on passait près des falaises, et la brume au-dessus de l’eau pour une ambiance mystique.

Au retour sur le bateau, on a eu droit à une cooking class de spring rolls. Et enfin, il était déjà temps de retourner à Hanoi, où on a passé notre dernière soirée en ville.

Faire escale à Da Nang pour fêter le nouvel an (1 jour)

Le lendemain, on a pris l’avion pour rejoindre nos amis world trippers Sarah et Charles. En cette veille de nouvel an, tout était fermé et désert. On finit par trouver un resto sino-vietnamien ouvert, l’occasion pour nous de manger une nouvelle spécialité, le phô.

danang pont du dragon
Le pont du dragon à Danang

La journée a été plutôt calme, on est allés au marché, puis on a traversé le fameux pont dragon jusqu’à la plage. Et le soir, on a fêté le nouvel an comme il se doit dans un bar au bord de la rivière. Le pont nous a d’ailleurs régalés de son spectacle, avec le dragon qui crache du feu. Littéralement. Fou rire et kitsch effect garantis.

Le jour suivant, nous voilà partis pour les montagnes de marbre, situées entre Danang et Hoi An. C’est un joli site, avec des grottes, des statues sculptées dans… du marbre (si si j’vous jure !), et des puits de lumière enchanteurs.

montagnes de marbre danang
Les montagnes de marbre sur la route entre Danang et Hoi An

Se balader dans la vieille ville de Hoi An (3 jours)

Depuis Da Nang, on continue notre route jusqu’à notre destination pour le reste du séjour, la cité ancienne de Hoi An. Une ville tout à fait charmante, avec énormément de monde dans la vieille ville également – fête du Tet oblige.

Malgré tout, on a beaucoup aimé l’ambiance à la cool, la population plutôt jeune, etc. Encore une fois, on se serait crus à Phuket, mais pas du côté des resorts et de la fête.

hoi an vietnam centre ville
Centre ville de Hoi An, la ville des lanternes

Le centre-ville est super joli, avec des temples, des maisons traditionnelles avec façade jaune et boiseries, des boutiques d’artisanat, et des centaines de lampions multicolores qui donnent un côté magique aux ruelles.

hoi an pendant la fete du tet
Hoi An de nuit, pendant la fête du Tet (nouvel an lunaire)

Le soir, cela vaut le coup de traverser la rivière et d’aller manger au marché de nuit, ou bien aller boire un coup dans l’un des bars qui font face à la rivière. Il faut tester le fameux banh mi (sandwich à la française), et Guilhem s’est trouvé une nouvelle passion au Vietnam, le délicieux café coco.

Louer un scooter pour s’évader dans les environs de Hoi An

Pour sortir de Hoi An, on a loué des scooters et on s’est enfui dans les rizières – coucou le tête à tête avec le serpent. On a adoré se promener dans les petits villages, voir la pisciculture, et on a profité d’une pause au bord de la mer, à la hidden beach (pas si cachée que ça en réalité).

rizieres dans les environs de hoi an vietnam
Les rizières aux alentours de Hoi An

Le jour suivant, on a fait une excursion au site cham de My son, à environ 1 heure de route de Hoi An. Je me souviens particulièrement qu’il a fait extrêmement chaud ce jour-là. Chaleur suffocante, zéro courant d’air, un peu de marche = combo parfait pour un petit malaise ! Et en plus, c’était de jolies ruines, mais en rien comparable aux sites d’Angkor (article à venir)…

hoi an ruines cham de my son
Ruines cham de My son, près de Hoi An

Séjour au Vietnam : infos pratique

– Argent : pas beaucoup de banque, un peu galère pour retirer car le maximum de retrait est faible (environ 3 000 000 dong, soit 80€ par retrait) donc beaucoup de commissions à prévoir.

– Electricité : pas besoin d’adaptateur, les prises françaises fonctionnent.

– Visa : pas obligatoire pour un séjour de moins de 15 jours.

– Se déplacer : pour Hanoi, la marche est à privilégier. Pour Da Nang et Hoi An, louer un scooter pour sortir de la ville, ou faire des petites courses en taxi (ils roulent à droite, comme en France).

– Eau du robinet non potable, comme dans la majorité des pays d’Asie.

– Météo : en février, c’est la saison sèche, il fait très chaud et humide.

Budget pour une semaine au Vietnam (2019)

  • Hostel Hanoi (4 nuits au Friends Inn & Travel) : 105€ en chambre double
  • Hostel Hoi An (3 nuits au Tribee Cotu Hostel) : 58€ en chambre double
  • Excursion baie d’Halong 2 jours 1 nuit tout compris du pick up à notre hostel dans le centre d’Hanoi jusqu’au drop off le lendemain : 75€ par personne
  • Entrée montagne de marbre : 1,50€ par personne
  • Entrée ruines de My son : 5,70€ par personne
  • Repas : compter 4-5€ par repas et par personne. Ce sera parfois plus, parfois moins.

Vidéo de notre voyage au Vietnam

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

2 Responses

  1. Ce qui m’a le plus marqué dans la visite de la ville d’Hanoi c’est l’habitude des gens pour le déjeuner. Il se lève tôt le matin pour aller travailler. Ils mangent dans la rue, c’est pareil pour le déjeuner du midi. Ce qui est bien dans tout cela c’est que les plats sont savoureux. Par contre, je n’ai pas pu me résigner à manger les œufs de canards. Nous les Français qui aimons très peu le bruit, eux ils vivent près du chemin de fer du train de la ville, ça ne les gêne en aucun cas.

  2. Un petit tour sur le site et en plus de la vidéo des photos et des commentaires qui nous replongent dans votre voyage. Ces renseignements complémentaires pour qui veut y aller… Peut-être un jour sont bien utiles. Et en plus, de belles photos inédites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)