Importer un animal en Chine : comment faire ?

Chien avec son maitre dans un véhicule

Ça y est, vous avez pris votre décision. Vous partez vivre en Chine. Et vous n’êtes pas seul(e) à partir. Après toutes ces années de mamours et de fidélité, il est hors de question de laisser votre animal de compagnie en France. Du coup, la question que l’on se pose dans ces cas-là : comment importer un animal en Chine ?

Petits chanceux que vous êtes, on a expérimenté la chose quand on est venus s’installer, avec notre petit Linouk. On va tout vous dire sur le sujet.

Emmener son animal domestique en Chine, c’est possible ?

Bien sûr que c’est possible. Mais accrochez-vous bien, ce n’est pas si facile. Avec le recul, honnêtement je ne sais pas si je le referais. Non c’est pas vrai, je blague. Oui c’était quand même assez galère, on ne va pas se mentir, mais le bonheur d’avoir mon petit chien tous les jours à mes côtés, c’est… priceless.

En pratique, il est possible d’emmener son animal en cabine avec vous. C’est plutôt une bonne nouvelle, pas vrai ? Mais il y a des conditions :

  1. Le combo animal + caisse de transport doit faire un maximum de 5 kg environ (cela doit varier en fonction des compagnies aériennes). Sinon, il voyage en soute.
  2. L’animal peut voyager avec vous (en cabine ou en soute donc) seulement si c’est un vol direct. Oubliez donc cette option si vous avez une escale.

Et comment on fait si on a une escale ? Dans ce cas-là, vous faites comme nous, la solution cargo « animaux vivants ». J’en parle un peu plus bas dans l’article.

Promenade d'un chien

Quelles sont les démarches pour importer un animal en Chine ?

Importer son chien en Chine demande énormément de préparatifs en amont. Prévoyez de vous y prendre plusieurs mois avant le jour du départ pour être certains de ne rien oublier. Et surtout de tout faire dans les temps. Ce serait bête de devoir laisser Tic ou Tac parce qu’il vous manque un papier ou une signature. Il y a aussi quelques démarches à faire au dernier moment avant le départ et à l’arrivée en Chine, nous allons voir tout cela en détails.

Avant le départ en Chine

Quand on a appris que Linouk ne pouvait pas voyager avec nous, on a cherché du côté des agences spécialisées dans le transport d’animaux. On a reçu plusieurs devis qui nous ont fait dresser les cheveux sur la tête. Sachez qu’importer un animal en Chine coûte très… très cher.

Mais si votre animal ne voyage pas sur le même vol que vous, il est fortement recommandé de passer par une agence, car les civils ne sont pas admis dans les zones cargo à l’aéroport. C’est notamment le cas à l’aéroport de Shanghai Pudong. Comptez donc environ 2000€ en tout (transport France-Chine + services d’agence aéroport + semaine de quarantaine).

Nous avons choisi la société First STLC pour le transport, et notre contact nous a donné tout le process et les documents à fournir pour envoyer Linouk en Chine.

À l’arrivée en Chine

Se rendre à l’aéroport de destination en suivant les instructions données par la société de transport et l’agence pour les services d’aéroport, avec les documents nécessaires. Guilhem avait dû remplir un document pour le dédouanement, puis il a laissé son passeport ainsi que l’airway bill à l’agent de Globy Pet Relocation qui s’était chargé de faire la paperasse afin d’envoyer notre Linouk en quarantaine.

passeport indispensable pour importer un animal en chine

Quels documents pour importer son animal en Chine ?

Avant de voir les documents nécessaires à l’importation d’un animal en Chine, voyons les conditions pour ce faire :

  • Un seul animal par voyageur
  • L’animal doit être correctement identifié à son départ : tatouage (avant juillet 2011) ou puce électronique.
  • Les chiens à nez retroussé type bouledogue et les chiens dits « dangereux » sont interdits.

En ce qui concerne les documents :

  1. Si besoin, faire une demande à l’ICAD (Identification des carnivores domestiques) pour changer le nom du propriétaire au profit de la personne qui entrera sur le territoire chinois avec un visa travail (visa Z).
  2. Aller chez le vétérinaire pour faire un titrage antirabique : prévoir un délai de 2 à 4 semaines pour obtenir les résultats.
  3. Passeport européen pour animaux avec informations de tatouage ou micropuce + vaccination contre la rage en cours de validité (plus de 30 jours et moins d’un an)
  4. Certificat international de bonne santé établi dans les 6 jours avant le départ par votre vétérinaire traitant et contresigné et tamponné par un vétérinaire officiel de la DDPP (Direction Départementale de Protection des Populations) du département où est implanté le vétérinaire sanitaire.
  5. Airway bill (AWB) pour l’animal
  6. Passeport du propriétaire

À noter que les informations renseignées sur le certificat sanitaire doivent être obligatoirement identiques à celles du passeport du propriétaire (nom de jeune fille, plusieurs prénoms, etc).

Y a-t-il une quarantaine pour les animaux en Chine ?

Cela dépend de la ville de destination. Si vous arrivez à l’aéroport de Guangzhou (Canton), votre animal est exempté de quarantaine. Plutôt cool. Sinon, c’est 7 jours minimum à Shanghai et jusqu’à 30 jours à Beijing.

Comment se passe la quarantaine en Chine ?

Sur ce sujet, peu d’informations à fournir. Les propriétaires d’animaux ne sont évidemment pas autorisés à rester sur les lieux ou à rendre visite pendant la durée de la quarantaine. Tout ce que je peux vous dire, c’est que ces 7 jours nous ont semblé une éternité. C’était le début de notre aventure en Chine, on était très impatients de retrouver notre chien et de s’installer ensemble dans notre nouvelle maison.

On avait lu beaucoup d’anecdotes sur la quarantaine pour les animaux en Chine. Fin 2016, c’était dans un vieux bâtiment paumé au fond d’une avenue peu entretenue. Et quand on a récupéré Linouk, on a vraiment eu l’impression que cette semaine avait été un calvaire pour lui.

C’était un peu la délivrance pour nous tous ! Nous étions super heureux de le retrouver, en bonne santé. Il avait déjà survécu aux 12 heures d’avion, et on lui avait infligé 7 jours de quarantaine en plus. Maîtres indignes que nous sommes ! Bref, Linouk était surexcité, les retrouvailles ont duré de longues minutes. Mais on a vite remarqué qu’il avait un peu changé quand même. Son comportement était inhabituel. Il n’écoutait plus et était très amaigri. Quand on lui a donné une gamelle de croquettes et un peu d’eau, cela semblait être un banquet royal pour lui. Il y a donc fort à parier qu’il n’a pas été nourri ni hydraté pendant cette semaine de quarantaine…

Heureusement, tous les animaux ne vivent pas leur passage en quarantaine dans les mêmes conditions que Linouk. Une fois arrivés en Chine, nous avons pu discuter avec quelques expatriés qui avaient importé leur animal de compagnie en Chine aussi, et cela semblait s’être mieux déroulé.

Conclusion

Bref, dans tous les cas, cela ne sert à rien de se prendre la tête à essayer d’importer votre animal de compagnie en Chine. Parce que c’est bien connu – attention préjugé dans 3, 2, 1 – les Chinois mangent les chiens et les chats (voir l’article sur les clichés sur la Chine et les Chinois). Je plaisante bien sûr. Bon courage pour toutes ces démarches, et dites-vous qu’à l’arrivée, une fois que tout est terminé, c’est que du bonheur !

Liens utiles

Ambafrance : site de l’ambassade de France en Chine

Liste des DDPP en France

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)