Connaissez-vous Qixi, la Saint Valentin chinoise ?

qixi-saint-valentin-chinoise

Aujourd’hui, 25 août 2020, c’est la fête des amoureux en Chine ! L’équivalent asiatique de la Saint Valentin en Occident.

En l’espace de vingt-trente minutes, j’ai vu deux livraisons de bouquets de fleurs dans notre résidence. Mon cher époux a renoncé à m’offrir des fleurs à domicile, tant pis pour moi.

Bref, c’est l’une des journées les plus romantiques ici.

Cette fête a beaucoup de noms : on l’appelle Qixi (phonétiquement, « tsi-chi »), Qiqiao (« tsi-tsiao ») ou la fête du double 7.

Pourquoi double 7 ? Parce qu’elle est célébrée le 7ème jour du 7ème mois du calendrier lunaire. Cette année, cela tombe donc le 25 août.

Que font les Chinois lors de Qixi ?

Qixi, ou la Saint-Valentin chinoise, c’est surtout l’occasion pour les couples de s’offrir de petits cadeaux, ou dîner en amoureux au restaurant. Pas trop différent de ce qui se fait en Occident le 14 février quoi.

Pour nombre de jeunes femmes, c’est le jour pour démontrer leurs compétences domestiques, en vue de trouver un bon mari. Assez vieille école comme tradition, mais il n’y a pas vraiment de mouvements féministes ici.

Et comme pour toutes les fêtes en Chine, Qixi est aussi un jour où l’on déguste des spécialités. Par exemple, le Qiaoguo (gâteau très sucré) ou le Jiangmitiao (dessert au riz, farine de soja, sucre et revenu dans l’huile). Diabète type 2 après ça. Mais ce sont les gâteaux de l’amouuuur, alors ça passe.

Quelle est l’origine de la Saint Valentin chinoise ?

La légende à l’origine de la Saint Valentin chinoise est super mignonne. Je vais vous raconter cette petite histoire.

Il y a plus de 2 000 ans, un vacher appelé Niulang avait un bœuf qui pouvait parler.

Un jour, le bœuf dit à Niulang de se rendre à la mare sacrée, car de jeunes demoiselles venaient s’y baigner.

En bon petit coquin qu’il était, le bœuf avait repéré la belle Zhinu, une déesse tisserande. Il dit même à Niulang de voler ses habits pour qu’elle devienne sa femme.

Sacrément bizarre comme technique de drague, mais bon…

Niulang se rendit à la mare sacrée et il y avait bien un groupe de jolies déesses en train de se baigner.

Bien vu, petit bœuf !

Il vola les habits de Zhinu, qui ne put s’enfuir avec ses copines. Quand il rendit ses vêtements à la jeune fille, il tomba éperdument amoureux d’elle rien qu’en la voyant.

Ils se regardèrent et elle lui dit qu’elle serait sa femme.

Il y a toujours un instant « et la marmotte, elle met le chocolat… » dans les légendes chinoises. Ben voilà ! Perso, si tu me voles mes fringues et que je me retrouve à poil dans une mare, il y a peu de chances que je t’épouse. M’enfin… poursuivons.

Niulang et Zhinu se marièrent et eurent deux enfants. C’était le bonheur total pendant quelques années. Jusqu’au jour où…

Une riche Américaine, à grands coups de… ahem, non pardon.

Jusqu’au jour où la mère de Zhinu, la Reine des déesses, se rendit compte que sa fille était sur Terre et qu’elle avait épousé un Moldu.

Légèrement longue à la détente quand même la mère…

Elle envoya des soldats sur Terre pour récupérer sa fille et la ramena au Ciel de force. Et elle en profita pour créer une rivière immense pour séparer les deux mondes pour l’éternité. Cette rivière serait en fait la Voie Lactée aujourd’hui.

Le pauvre Niulang se retrouva seul avec leurs gosses et ne put travers la rivière. La pauvre Zhinu pleura toutes les larmes de son corps.

La Reine des déesses, qui était allée s’acheter un cœur entre temps, fut attendrie par leur tristesse et accepta que Zhinu et Niulang puissent se retrouver une fois par an, le 7ème jour du 7ème mois lunaire.

Là vous allez me dire, ok mais comment ont-ils fait pour traverser la rivière ?

Et là, sortez les mouchoirs.

La légende raconte que toutes les pies volèrent jusqu’à eux pour former un pont avec leurs ailes au-dessus de la rivière, et les aider à se retrouver.

Toujours selon la légende, il parait que cette nuit-là, on ne peut pas apercevoir de pies (vu qu’elles sont toutes occupées du coup, faut suivre un peu !).

Les gens admirent alors la voûte céleste qui devient le théâtre des retrouvailles entre Niulang (étoile Altaïr) et Zhinu (étoile Vega).

Voilà voilà, vous savez (presque) tout sur la Saint-Valentin chinoise. Vous connaissiez cette histoire ? 🙂

Justine

Justine & Guilhem, deux sudistes expatriés à Ningbo. Entrez dans notre petite bulle chinoise, vous allez voir, c'est dépaysant ! ;) Rendez-vous sur la page "À propos" pour mieux nous connaître...

4 Responses

  1. Toujours bien écrit, à la fois amusant et intéressant !
    Pauvres de vous, 2 dates de mariage, 2 dates de nouvelle année… et maintenant 2 dates de St Valentin !

  2. Coucou ma Ju trop bien racontée la légende de Niulang et Zhinu avec beaucup d’humour.
    Je ne savais pas qu’en Chine ils avaient aussi leur  » St Valentin » . Merci pour ce partage souriant et romantique .
    Gros Bisous et Bonne fête les amoureux .

    • T’as vu ! C’est trop mignon comme histoire… Même si c’est un peu tiré par les cheveux (mais bon, quelle légende ne l’est pas), on a envie d’y croire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Vous aimez ce blog ? Partagez-le pour qu'il continue à grandir ;)